Immigration – Immense hypocrisie

Lorsque des répressions s’effectuent dans un pays, comme ce fut le cas en Syrie, et lorsque les Syriens se rebellent contre le gouvernement pour obtenir un régime plus démocratique, cela est une bonne chose. Mais sans vouloir donner une opinion dans un pays étranger, l’Europe n’a pas à se mêler des affaires des autres pays, elle n’a pas à s’ingérer car c’est materner les peuples orientaux que de les prendre sous sa coupe. En effet, cela veut dire que pour aujourd’hui et pour les années et les siècles à venir, jamais ils ne s’organiseront, jamais ils ne formeront un parti pour vaincre ce parti qui leur déplaît et évoluer. Bachar El-Assad a souhaité conserver sa vision religieuse de la politique et sûrement est-il aller trop loin dans la répression. Sûrement devait-il sentir l’invasion de l’Occident trop proche. Accepter de prendre les populations d’un autre pays c’est consentir au fait que la France, l’Europe et les Etats-Unis ont effectivement joué un rôle sur place, se sont est ingérés dans le pays. Accepter de façon volontaire le déracinement de ces peuples, de ces Hommes et de ces enfants c’est accepter volontairement de créer des guerres entre les peuples, au sein d’un même peuple, de maintenir des tensions, d’accepter que ces peuples là-bas sur place, n’évolueront jamais. De leur laisser croire qu’il n’y a d’avenir qu’en Europe ce qui est faux. L’Europe a été mangée par les Etats-Unis et leurs pays, au contraire de la France, sont préservés des affres néolibérales, et occidentales. Les garder, jouer sur les sentiments des habitants français, c’est les maintenir prisonniers. C’est leur cacher les potentialités immenses d’évolution de leurs pays. C’est leur ôter tout espoir et cela relève d’une immense hypocrisie. Ils seront en Europe, le faire-valoir justifiant la politique colonisatrice et moralisatrice occidentale et leurs esclaves économiques. C’est exactement ce que fait Merkel, pour se donner bonne conscience. Et Merkel s’inspire de qui ? Des Etats-Unis pour ne pas être comme Hitler. Mais Hitler n’est pas une inspiration et l’Histoire de l’Allemagne ne se résume heureusement pas qu’à cet ignoble personnage. La bonne conscience engendre parfois les pires désastres et la raison perd tout bon sens. Il faut absolument, rendre la raison populaire.

Auteur :
Fleur de Sel
Publié le 8 janvier 2021

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :