A l’Opéra de Paris, un tapis rouge pour les thèses racialistes

S’estimant investi d’une haute mission morale, le nouveau directeur de l’Opéra de Paris a fait savoir qu’il allait « déblanchir » le prestigieux établissement. Qu’en pense Sami Biasoni, co-auteur de l’essai « Français malgré eux, racialistes, décolonialistes, indigénistes » (L’Artilleur, 2020)? Cliquez-ici pour voir la vidéo. Auteur : Sami BIASONIEssayistePublié le 13 janvier 2021

Turquie, France, OTAN : mise au point géopolitique pour une réactualisation gaullienne nécessaire

OPINION. A défaut de donner assez de sa voix et de son poids pour faire exclure, sanctionner par l’OTAN la Turquie, à défaut d’agir sur une alliance enfin si défectueuse, honteuse, internationalement laide et défaillante, la France a une solution. Bien connue, lucide et déjà pratiquée, quant à l’OTAN. En un mot : gaullienne. Ce n’estLire la suite « Turquie, France, OTAN : mise au point géopolitique pour une réactualisation gaullienne nécessaire »

Histoire et Politique : Front Populaire, partie 2

La victoire électorale et la mise en place du gouvernement de Front populaireVictoire et rapports de forces internes au Front populaire Profitant de son unité (les désistements entre le premier et le second tour furent quasi-systématiques et de ce fait, les reports de voix, notamment communistes, meilleurs qu’en 1928 et 1932), de la crise économiqueLire la suite « Histoire et Politique : Front Populaire, partie 2 »

Politique et Histoire – Front Populaire, partie 1

Le Front populaire est une coalition de partis de gauche qui gouverna la France de mai 1936 à avril 1938. Il réunissait les trois principaux partis de la gauche : la SFIO, le Parti radical et le Parti communiste (qui soutenait les deux premiers sans participer directement au gouvernement), mais également toute une nébuleuse d’autres mouvements de gauche et antifascistes. Le gouvernement Léon Blum, premier gouvernement de coalition issu de la nouvelleLire la suite « Politique et Histoire – Front Populaire, partie 1 »

France – Euro numérique

Dans un article du Figaro Christine Lagarde indique vouloir faire de l’euro numérique, une réalité. C’est chose (presque) déjà faite avec Dalenys (anciennement Rentabiliweb) est une filiale de Natixis Payments* (En 2006, Natexis et Ixis, alors respectivement filiales des Banques populaires et des Caisses d’épargne, annoncent leur fusion. Cette dernière est notamment conseillée par François Pérol- inspecteur des Finances- exerçant alorsLire la suite « France – Euro numérique »

Institut Pasteur, partie 2

Du 20 au 22 septembre 2019 a eu lieu le Z Event 2019 qui a permis de récolter 3 510 682 € directement versés à l’Institut Pasteur. Le Z Event est un projet caritatif créé par Adrien Nougaret et Alexandre Dachary (respectivement connus sous les pseudonymes ZeratoR et Dach) ayant pour objectif de réunir des streameurs francophones afin de récolter des dons qui permettront de soutenir une association caritative. Il est organisé surLire la suite « Institut Pasteur, partie 2 »

Coronavirus : Poutine ordonne une vaccination massive en Russie à partir de la semaine prochaine

Le président Vladimir Poutine a ordonné mercredi de lancer une vaccination de masse de la population russe contre le Covid-19 à partir de la semaine prochaine, vantant le vaccin développé par son pays comme le «meilleur». «Je demande de lancer une vaccination de masse de toute la population à partir de la semaine prochaine», a-t-ilLire la suite « Coronavirus : Poutine ordonne une vaccination massive en Russie à partir de la semaine prochaine »

Un migrant bangladais devient le premier « réfugié climatique » de France

ARTICLE. La justice vient d’annuler l’obligation de quitter le territoire français (OQTF) d’un Bangladais, estimant que les critères climatiques de son pays d’origine étaient incompatibles avec sa santé précaire. Une première dans l’Hexagone. Présent sur le territoire français depuis près de dix ans, un Bangladais vivant à Toulouse et souffrant d’une forme d’asthme sévère est devenu officiellementLire la suite « Un migrant bangladais devient le premier « réfugié climatique » de France »