France – Capitalisme

Emmanuel Macron

->  Conseille le rachat par Nestlé de la filiale de lait infantile de Pfizer en 2012.

-> Mauvaises relations au sein du gouvernement Hollande (trahison)

-> Vente d’Alstom à GE (remontrances des collègues et n’a pas assumé cette vente).

-> Hausse du chômage à la fin de sa politique sous Hollande

-> Produit de l’Europe : finance, échanges entre les écoles. Devient millionnaire extrêmement jeune.

-> A donné des cours à l’Institut privé de préparation aux études supérieures (10 000 euros l’année en 2018). On est ici très loin des problèmes des Français et du souci de l’éducation nationale.

-> Proche d’Henri Hermand et Marc Ferracci (flexisécurité)

-> A bénéficié du German Marshall Fund of the United States

-> FMI indique en 2019 : inquiétude pour la France, peut de marge de manoeuvre en cas de crise.

-> Arrogant, autoritaire et changeant.

-> Les régions sont vues telles des entreprises : un Etat jacobin des régions qui s’exécutent.

-> Anti-écologie (pro-glyphosate)

-> Il appelle de ses vœux un rétablissement de la police de proximité et considère que « sur la gestion de certains grands risques il faut déléguer aux associations », voire au secteur privé. (Mais que dirait De Gaulle ? Que dirait Clémenceau ? Il resteraient sans voix).

Défense :  Il reproche au chef d’État-Major des armées, Pierre de Villiers, d’avoir fait part de son inquiétude quant aux 850 millions d’euros de coupes budgétaires annoncées dans le budget de la Défense. Après avoir déclaré être le « chef », il contraint Pierre de Villiers à la démission. Le président français se voit alors reprocher une attitude autoritaire et humiliante.

-> A fait la guerre contre le régime Assad.

-> Négligence de son peuple (usines) et de sa Nation (France)

-> Voyage à Las Vegas

-> Alexis Kohler : Emmanuel Macron lui confie la mission de mettre en œuvre une « réorganisation d’ampleur » des services de l’Élysée à partir de la rentrée 2018. Fin 2018, il est critiqué par une partie des parlementaires La République en marche pour avoir été de ceux qui ne voulaient pas céder face au mouvement des Gilets jaunes et pour avoir incarné la technocratie rejetée par ce même mouvement. En 2019, il supervise le projet de privatisation d’Aéroports de Paris (ADP). Dans le contexte de l’épidémie de maladie à coronavirus, il milite pour le maintien du premier tour des élections municipales de 2020, finalement décidé par Emmanuel Macron. Affaire MSC.

-> Admiration pour Jacques Delors.

-> Proche de Stéphane Boujnah, directeur Euronext dont le projet est de faire de Paris, une place financière.

-> Proche de Bernard Arnault : Premier investisseur sur Netflix ; LVMH Tower à New York inaugurée en la présence d’Hillary Clinton. Depuis 2010, Bernard Arnault est le beau-père de Xavier Niel, fondateur et vice-président d’Iliad, qui a épousé sa fille Delphine. etc etc.

-> Colony Capital

-> Alain Minc

Auteur :
Miguel Vasquez
Rédacteur
Publié le 17 janvier 2021


Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :