France – Fascisme numérique

Je pense qu’il est important de ne plus s’exprimer sur les réseaux d’internet. Je pense qu’il faut agir concrètement, et non plus de façon virtuelle. Il faut vivre au sein des instances françaises, tenter de faire sa vie au sein d’elles et de modifier les choses de faire fructifier sa pensée, de s’émanciper dans ses structures par la pensée et surtout ne plus participer aux GAFAM. C’est le point le plus important car ils renversent complètement la pensée. La pensée n’est plus personnelle, mais publique, l’intime est public, le privée est public et en fonction de cela, la société est adaptée, ajustée, ce qui fait que l’homme entretient sa propre société, l’homme crée la propre société à laquelle il aspire, celle qu’il imagine numériquement, il pense la faire advenir, la désirer mais elle n’est qu’un songe et va se réveiller, concrètement en plein cauchemar existentiel. Chacun voulant faire advenir sa propre société. La pensée numérique a déjà infusé dans la façon de fonctionner de l’humain. Les hommes s’en remettront aux robots pour faire des choix. Les GAFAM entretiennent, font perdurer et accélèrent cette tendance de plus en plus décadente. Il est urgent de faire une coupure, se retrouver seul, avec les livres, pour pouvoir retrouver les autres. Ainsi il faut vivre de l’observation.

Auteur :
Georges Plancher
Géographe
Publié le 18 janvier 2021

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :