Tout le reste n’est que poussière.

Depuis le début de cette crise sanitaire, une poignée d’hommes et d’experts sont entendus. Didier Raoult fut lynché et Michel Onfray malgré ses recommandations et ses mises en garde, ne fut pas écouté. Aussi, cette crise sanitaire couve en son sein une crise économique générée pour les puissants. Ces gens-là n’ont pas pensé à leur pays avant toute chose, ils ont pensé à leur statut. Les industries pharmaceutiques n’ont pas pensé à la santé des gens, elles ont spéculé, les banques centrales et institutions bancaires sont à l’avant-garde de versement de liquidités, de prêts, pour relancer la machine économique donc nous, qui sommes en piteux état.

Les dirigeants d’entreprise ne prennent pas part à l’intérêt d’un pays, à son destin mais il sert avant-tout ses intérêts, il sert en outre la politique de l’entreprise voire, le pays du principal actionnaire.

Effectivement, cette expérience fut du vol.

Deux personnes possèdent aujourd’hui en France, le statut de penseur, le statut de chercheur.
Ces deux hommes ce sont Michel Onfray et Didier Raoult. Certes, leur conception de la vie ne plaît guère à Macron, fin connaisseur de Xavier Niel et d’autres, qui firent sa gloire pour la prise du pouvoir. Si personne n’ouvre les yeux du peuple, qui le fera ? Les citoyens seront-ils éternellement prisonniers, les yeux clos ? Au fond de cette sombre caverne ? Aujourd’hui il fait nuit noire. Les thèses les plus absurdes ont envahi la pensée, la culture, les universités par manque de renouvellement intellectuel, manque de volonté de puiser dans les réserves, par effacement volontaire de ce qui a fait la richesse et la grandeur française depuis des siècles, des lustres, depuis la Seconde Guerre mondiale. Cette période noire, sa pensée, se perpétue encore aujourd’hui, parmi nous.

A cela, s’ajoute l’endormissement des consciences d’autres peuples, pris en étau par un pouvoir cruel, tant sur le plan physique, que sur le plan intellectuel. L’humain, pour eux, n’est rien, ou bien (encore) un esclave. Funeste pensée, funeste songe, odieux rêve.

Alors, cette volonté de diffuser des thèses éclairantes prend aux tripes, prend au coeur, soulève l’espoir, fait de nouveau naître la vie. Et l’auteur de ces lignes préférerait ne pas exister, il n’est que la pensée de Michel Onfray et Didier Raoult. Tout le reste n’est que poussière.

Auteur :
Fleur De Sel
Publié le 29 janvier 2021

Publié par magrenobloise

Webmagazine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :