Grosse gâterie à La Domèneraie

Il était temps, dimanche 7 juin, de ravir nos sens, d’éveiller nos papilles gustatives. Hier, comme beaucoup d’autres français, la fête des mères était l’adoration d’un prétexte à nous retrouver en famille à La Domèneraie pour organiser une fastueuse sauterie gustative. Ce petit restaurant situé au Beaulieu ; immense copropriétés construite dans les années 50  quiLire la suite « Grosse gâterie à La Domèneraie »

Costume d’Arlequin pour la mascarade d’Agnès Buzyn

Après deux mois de silence, Agnès Buzyn revient en grande pompe pour le second tour des Municipales. Elle ne possède plus aucune flèche de crédit à son arc mais ne doute pas et s’évertue à avancer des pions déplorables dans cette fameuse mascarade qui n’est malheureusement que trop vraie. Mercredi 27 mai, Agnès Buzyn accordaitLire la suite « Costume d’Arlequin pour la mascarade d’Agnès Buzyn »

Goethe, Le Magnifique

Je songeais ce matin à Goethe. Je ne connaissais pas l’auteur. Je ne connaissais que son nom. Illustre penseur et grand écrivain je me demandais ce que recelait sa plume. C’est en ainsi grande pompe*que j’ai fait sa connaissance. Sa pensée est à la fois illustre et troublante. C’est comme s’il énonçait par écrit desLire la suite « Goethe, Le Magnifique »

Sénèque – Lettres à Lucilius – Lettre V

Quoi de mieux en ce début de matinée que d’apprendre à philosopher avec Sénèque, philosophe de l’école stoïcienne, dramaturge et homme d’Etat Romain du 1er siècle. Voici la Lettre V de ses « Lettres à Lucilius » : De la philosophie d’ostentation et de la vraie philosophie. La crainte et l’espérance. Opiniâtrement livré à l’étude et laissantLire la suite « Sénèque – Lettres à Lucilius – Lettre V »

La Métamorphose des Fleurs

Depuis le début du confinement, je tâche, je m’emploie, à lire régulièrement des œuvres dont les noms d’auteurs m’avaient toujours attirée mais qui restaient encore dans mon imaginaire, nébuleux, ne sachant pas ce qu’ils renfermaient. Ainsi, après mettre intéressée aux discours de Michel Onfray, et à l’ovation qu’il fait de la Nature, du « Cosmos », j’aiLire la suite « La Métamorphose des Fleurs »

Jambes de gazelle

Période de confinement oblige, fleurissent sur les réseaux sociaux nombre de podcasts,  de publicités, de vidéos, de lives, nous incitant à « devenir artiste », « intégrer une nouvelle formation », « obtenir des abdos de rêve », « cuisiner comme un chef », « coudre son propre masque ».  Jusque-là, rien d’anormal si ce n’est l’infobésité à laquelle notre cerveau est exposé (parLire la suite « Jambes de gazelle »

L’austère Edouard Philippe

Le 28 avril dernier, le Premier Ministre monte les marches de la tribune de l’Assemblée Nationale pour tenir un discours sur les mesures de déconfinement bientôt mises en place. Durant une heure, il emploie un ton morne, austère, ainsi qu’une rhétorique prosaïque. Il évacue les superflus politiques mais n’en reste pas moins rhétoricien et tacticienLire la suite « L’austère Edouard Philippe »

Le discours d’Emmanuel Macron : Dîner en tête-à-tête. (2)

La période de confinement, la tristesse qu’engendre la mort d’un personne, l’effort quotidien des soignants, les couacs du gouvernement ; tous ces facteurs ont obligé Emmanuel Macron à emprunter, lors de son discours le 13 avril dernier, une vision humaniste. Il prouve son humanité aux Français en envisageant le réel avec amour. Voici la deuxième partie deLire la suite « Le discours d’Emmanuel Macron : Dîner en tête-à-tête. (2) »

Le discours d’Emmanuel Macron : Dîner en tête-à-tête. (1)

La période de confinement, la tristesse qu’engendre la mort d’un personne, l’effort quotidien des soignants, les couacs du gouvernement ; tous ces facteurs ont obligé Emmanuel Macron à adopter, lors de son discours le 13 avril dernier, une vision humaniste. Il prouve son humanité aux Français en envisageant le réel avec amour. Voici la première partie deLire la suite « Le discours d’Emmanuel Macron : Dîner en tête-à-tête. (1) »